Accueil »

 
 

Travaux réalisés

 
 
  1. Ateliers municipaux
  2. Éclairage public
  3. Jeux de plein air
  4. Sentier des abeilles
  5. Réhabilitation de la mairie
  6. Mise en sécurité rue de la Mairie
  7. Terrain multisports
  8. Mur du cimetière

 

ATELIERS MUNICIPAUX RÉALISATION 2012/2013

Notre personnel du service technique espaces verts a, en octobre 2012 investi leurs nouveaux locaux situés dans la zone d’activités. Depuis de nombreuses années, le personnel avait leur quartier général dans les anciens bâtiments de la laiterie. A l’occasion de la vente de ces locaux à Monsieur et Madame Beauvallet imprimeur, le conseil s’est engagé à reconstruire des locaux techniques dignes de ce nom, avec des espaces de vie pour le personnel, un atelier, des surfaces de stockage adaptées à tous les d’équipements, avec une station de lavage équipée d’un épurateur, des récupérateurs d’eau…
Ateliers municipaux

ÉCLAIRAGE PUBLIC

Le conseil municipal de Quiers sur Bezonde a décidé en réunion du 12 avril dernier d’étudier la possibilité offerte par l’ADEME de maitriser les consommations de l’éclairage public.

Notre commune possède 164 points lumineux dont certains ont été remplacés lors de l’enfouissement des réseaux en 2005. En 2008, les lampadaires situés  allée des Fossardières, réseau commun avec Bellegarde ont été remplacés. En 2011, la commune s’est dotée d’horloges astronomiques sur tous les postes. Chaque fois qu’il est possible la commune procède à des améliorations.

L’opération lancée par l’ADEME ne fait que renforcer la volonté de la commune d’améliorer son réseau pour évidemment,  générer des économies d’énergie mais aussi améliorer l’éclairage public qui dans certains secteurs créé  actuellement plus de dépenses qu’il  ne rend de réels services.

Par conséquent, la commune a décidé de procéder à un appel d’offres pour le remplacement de 50 lampes, la demande de subvention a été acceptée et les travaux ont été réalisés par l’entreprise ISI ELEC en janvier 2013. Suivant le résultat de l’appel d’offres, il a été possible de remplacer 30 lanternes supplémentaires.
Il ne restera maintenant que 21 lampadaires à changer et à faire quelques modifications sur le niveau d’éclairage,  rue de la Mairie, rue du Plessis, rue de l’Eglise pour parfaire l’ensemble de ce programme.

SENTIER DE PROMENADE : LE SENTIER DES ABEILLES

Comme chacun a pu le constater le chemin vert dit aussi rocade, situé à côté du silo et rejoignant la rue de la Poudrie en passant par les Préquins s’est transformé en sentier de promenade.
Ce nouvel ouvrage qui va être équipé d’arbres, arbustes, jachères l’été, de bancs, fait déjà le bonheur des petits et des grands. Malgré quelques méprises dans la mise en place comme, l’implantation de pieux tout le long pour restreindre le franchissement de certains engins, tout sera fait pour que les riverains, promeneurs, agriculteurs soient satisfaits.

Cet équipement n’est pas là pour gêner les riverains comme certains le pensent ou pour dépenser les deniers de la commune, il est là pour permettre aux adultes, aux enfants de se promener en toute sécurité. Et d’ailleurs, nul ne peut le nier dès les premiers jours de sa mise en service, il a été vu de nombreuses personnes de tout âge, y compris les petits de la garderie qui nous avaient déjà fait l’honneur de visiter la zone humide. Les nouvelles générations pourront rencontrer les différents équipements que l’on peut découvrir à travers ce parcours, les terres agricoles, les équipements agricoles, les maisons, les ateliers… Les personnes pourront découvrir les jardins potagers situés à l’arrière des maisons et qui bordent le chemin…
Des tables de pique-nique et quelques bancs ont été installés. Un pancartage pédagogique sur la faune et la flore jalonne le sentier.

DSCF7161-300x200      DSCF7176-300x200

RESTRUCTURATION  DES LOCAUX ADMINISTRATIFS TRAVAUX 2013
Définition de l’opération :
Les anciens locaux scolaires repris par la commune à la suite des travaux d’agrandissement du groupe scolaire, sont contigües aux locaux actuels de la Mairie et comporte un bâtiment principal rectangulaire de 22,00 ml x 8,00 ml avec rez-de-chaussée et des combles aménageables, bâti situé au croisement de la rue Duboiserie et de rue de la Mairie.

Le bâtiment sert aujourd’hui d’archivage dans les combles et est utilisé ponctuellement au rez-de-chaussée par les associations de la commune.
Le bâtiment est accessible depuis la cour par le passage côté jardin en façade Sud-Ouest de la Mairie.
Cet ancien bâtiment datant de 1900 comporte de multiples baies situées sur trois de ses façades, et deux placards muraux dans son pignon Est contigu aux locaux de la Mairie, peut être aménagé à moindre coût pour permettre une extension nécessaire aux locaux administratifs de la commune trop exigus aujourd’hui.
Ces travaux permettront une mise aux normes pour l’accessibilité, une mise en conformité des sanitaires, une isolation thermique et une correction acoustique des locaux,  un espace convivial ciblé pour le fonctionnement interne des services. Ces nouveaux espaces seront utilisés pour les services de la mairie et accessibles au public par sa façade Nord.
Vous pouvez visionner les plans avant travaux et après travaux partie 1 et partie 2.
Les nouveaux locaux sont fonctionnels depuis le 15 septembre 2013.

ÉTUDE DE LA TRAVERSÉE DE LA COMMUNE RD 744

Sortie des écoles, croisement du Grand Orme, rue de la mairie, rue Briqueterie Zurfluh.
En partenariat avec le Conseil Général du Loiret, le conseil a décidé de programmer la mise en sécurité du centre bourg. L’idée première est de sécuriser l’abord de l’école côté rue de la Mairie.
Le cabinet Ingérop financé par le Conseil Général à hauteur de 75 % a fait une étude sur les points faibles de ces secteurs et à étudier la signalisation existante, les installations routières actuellement en place. Voici les remarques émises par le bureau d’études.
Le principal dysfonctionnement de la zone d’étude est les vitesses excessives relevées. On enregistre  des vitesses V85 excessives en entrée du bourg nord et la traversée du centre-bourg. En effet, les différents dysfonctionnements mis en évidence comme la présence d’une chaussée large en traversée du bourg, du caractère interurbain de la RD 744 entre le cimetière et l’ouvrage d’art, de l’urbanisation diffuse…n’incitent pas l’usager à ralentir.
Deux problèmes de visibilité sont observés à plusieurs intersections, il s’agit des intersections de la RD 744 avec le chemin de Jobert, la rue de l’Aunoy, la rue du Plessis et la rue des Tulipiers. La proximité du bâti ou du stationnement à ces carrefours engendre des masques de visibilité entre la RD 744 et les voies adjacentes.
Le caractère évasé des voies adjacentes et la configuration de certaines intersections comme celle de la RD 744 rue du Grand Orme créent des problèmes de lisibilité pour les usagers de la RD 744.
Un problème de cohérence dans les régimes de priorité aux intersections est à souligner. L’alternance entre plusieurs régimes de priorité sur un même trajet n’aide pas le conducteur à anticiper son approche du carrefour. De plus, les régimes de priorité mis en place aux intersections ne sont pas toujours adaptés du fait du problème de visibilité observés à ces carrefours (RD 744- rue du Tulipiers).
La rupture entre le milieu urbain et interurbain n’est pas progressive. Les panneaux d’entrée en agglomération nord place sont éloignés de la zone urbanisée. L’entrée de Quiers sur Bezonde n’est pas bien marquée et la signalisation mise en place n’est toujours adaptée à la traversée d’une agglomération.
Une problématique liée à l’organisation du stationnement est également présente. Le stationnement est observé hors emplacements malgré l’offre importante dans la commune. Ceci est favorisé par la présence de bordures basses et franchissables sur la majorité de la zone d’étude. De plus cela rend la largeur du passage des piétons sur trottoirs inférieure à 1.40 m et donc inaccessible pour les personnes à mobilité réduite (PMR).
La continuité des cheminements piétons n’est pas assurée sur toute la zone d’étude et les trottoirs existants ne répondent pas toujours aux normes PMR.
La signalisation horizontale et verticale n’est pas toujours adaptée à la traversée d’une agglomération.
Des projets à court et long terme pourraient être envisagés afin :
– De réduire les vitesses en entrée nord et en traversée du centre de Quiers-sur-Bezonde.
– De réorganiser le stationnement dans la zone d’étude,
– D’aménager des cheminements piétons continus et aux normes PMR,
– De réaménager et mettre aux normes les cheminements piétons existants,
– D’organiser le stationnement,
– De réduire la vitesse des usagers en entrée d’agglomération. La zone d’étude a fait l’objet d’un séquençage en deux secteurs. Ces sections sont définies en fonction des problématiques de sécurité mises en évidence lors de la phase de diagnostic. Aussi des aménagements spécifiques vont être proposés sur chaque section dans le but de résoudre les dysfonctionnements observés et ainsi améliorer la sécurité.
Considérant le coût global des deux secteurs,  les travaux seront engagés sur plusieurs tranches et selon les financements proposés par le Conseil Général.
DÉCISION DU CONSEIL
Le conseil a dans un premier temps décidé de sécuriser le secteur de l’école, le croisement du silo et de permettre ainsi aux piétons et cyclistes de circuler en toute quiétude. Le marché public va prochainement être signé avec la société EUROVIA, les travaux pourront être engagés dès que la commune recevra l’aval du Conseil Général qui pourrait participer à hauteur de 49 000,00 € et reprendre aussi la chaussée dans le cadre de travaux de voirie départementaux.
securite-silo-300x252              Securite-mairie-294x300

TERRAIN MULTISPORTS RÉALISÉ EN JUILLET 2015

Un peu d’histoire sur ce nouvel équipement.

Depuis quelques années, le conseil municipal s’interroge sur le devenir du terrain de tennis, le réhabiliter, créer une association pour la gestion de cours, à quoi bon, la commune de Bellegarde est superbement équipée, des travaux de réhabilitation ont été engagés, ils ont un club qui fonctionne bien. Le conseil en déduit qu’il n’y a pas d’intérêts à remettre en état le terrain, mais que peut-on en faire ? Nos élus qui circulent dans notre région ont découvert un nouveau concept qui est très présent dans les villes en particulier dans les cités : le « citystade ». Pourquoi ne pas étudier ce projet, le terrain de tennis a les dimensions requises, l’emplacement est intéressant pour les écoles, pas trop près des maisons, pas isolé. Il est décidé de faire une étude et de demander des subventions. Le premier projet est présenté à toutes les organismes possibles, il comprend un terrain multisports équipé d’une piste d’athlétisme, le concept se rapproche de celui vu à Chambon la Forêt. Mais là en 2012, déception, à part le Conseil Général qui est favorable à ce projet, les autres organismes, Conseil Régional, Etat, Contrats de Pays refusent les demandes de subventions. Qu’à cela ne tienne, un deuxième projet est présenté plus sobre avec l’aménagement d’un parking. Auparavant en 2013, le conseil municipal avait décidé d’intégrer les jeux de plein pour les plus jeunes.

En 2013, le Conseil Général (maintenant Conseil Départemental) valide définitivement le projet pour une subvention de 23 000.00 € et en 2015, Monsieur le Sous-préfet octroie la somme de 27 411.00 €. Coût du projet après encaissement des subventions et récupération de la TVA : 17 078.00 €.

En juillet 2015, le projet voit le jour pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Le style de l’équipement, sans bois, en métal peint s’intègre plutôt bien dans l’environnement. Le conseil a exclu le bois qui est relativement bruyant et dont l’entretien est aléatoire.

Avant d’arriver à ce résultat, le conseil a étudié de nombreux concepts, certains en métal galvanisé, d’autres bi matières, avec ou sans gazon synthétique, des communes ont été interrogées sur leurs équipements, les fréquentations, l’entretien au quotidien, des jeunes ont été sollicités pour donner leur avis sur le type de revêtement, Et au vu de toutes ces données, le conseil a retenu le modèle Husson.

Cet équipement est libre d’accès pour toutes les générations, le souhait des conseils municipaux était de voir ce secteur revivre, et bien on peut dire qu’au vu de la fréquentation dès le lendemain de la fin des travaux que c’est une réussite. Peut-être que certaines personnes ont des suggestions pour organiser des tournois ou simplement dire ce qu’elles pensent de ce type d’équipement, n’hésitez pas à faire part de toutes vos remarques.

Nous sommes à la recherche d’un nom pour l’ensemble de l’aménagement : terrain multisports, jeu de plein air, alors n’hésitez pas à nous envoyer vos idées.

A la demande de nombreux enfants il a été décidé d’installer dans le même secteur des jeux pour les enfants âgés de 2 à 12 ans. Balançoire collective et un équipement pour parfaire son équilibre.

   Image-300x171           Image2-300x171

 

MUR DU CIMETIÈRE

Septembre 2016

Afin d’assurer un maximum de visibilité donc de sécurité, la haie bordant le mur du cimetière a été arrachée.

De ce fait, la réfaction du mur de façade a donc été étudiée :
– à gauche du portail : piochement – enduit à pierre vue et reprise des jambes de force
– à droite du portail : démolition et reconstruction en moellons – enduit à pierre vue
– mur côté champs : reprise du soubassement

Finition avec des tuiles anciennes.

Travaux financés à hauteur de 50 % dans le cadre de la DETR – subvention D’État.